Atelier Alma à Bordeaux Sciences Agro

Dernière mise à jour de la documentation : 14/05/2018

Mise en ligne sur le blog : 21/05/2021

Bordeaux Sciences Agro sera le seul établissement à utiliser vraiment, en Unimarc, l’éditeur de métadonnées Alma. Toutefois, un travail de simplification de saisie serait souhaitable pour des équipes encore peu familières de l’Unimarc.

Nous avons réalisé un premier modèle pour le catalogage des livres. Il nous a permis de lever plusieurs questions :

  • comment masquer les modèles livrés par Ex Libris si l’on ne souhaite pas les utiliser ?
  • comment demander à la création d’une nouvelle notice quel modèle utiliser (plutôt que d’utiliser le modèle par défaut)
  • les listes contrôlées de valeur issues de l’UNIMARC sont-elles pré-implémentées ? par exemple les codes de la zone 106 $a présentation matérielle ? l’alimentation des vocabulaires contrôlés est-elle prévue ?
  • jusqu’à combien de modèles et dans quel niveau de détail recommandez-vous d’aller ?
  • la gestion de l’encodage du guide méthodologique SUDOC est-elle prévue avant notre passage en production ?

Outre les modèles, nous aurions aimé pouvoir disposer d’une grille de catalogage simplifiée. Nous avons identifié la fonction d’ajout rapide qui offre un modèle de ce type mais ne propose que 2 types de document ‘livre’ ou ‘article’ (sans doute plutôt n° de périodique d’ailleurs). Peut-on ajouter des types dans ce mode de gestion ? Quelles sont les conséquence de leur utilisation ? A défaut, est-il possible de remplacer les étiquettes MARC par des libellés dans l’éditeur de métadonnées ?

Plusieurs thésaurus sont utilisés dans la gestion des ressources par la bibliothèque. Nous avons identifié plusieurs moyens de gérer ce type de vocabulaire/autorités… et souhaiterions échanger sur les avantages et inconvénients de chaque méthode pour les différents vocabulaires à utiliser.

  • Utilisation d’un vocabulaire contrôlée dans une zone d’indexation normale (type 606), dans ce cas partagé avec le reste du réseau ⇒ ces zones peuvent-elle être protégées lors des mises à jour SUDOC ?
  • utilisation d’un vocabulaire contrôlée dans une zone locale, dans ce cas, peut-on partager quand même avec le réseau ? quelle est la gestion de cette zone dans Primo (peut-on la traiter comme zone 606 ?)
  • utilisation d’une liste d’autorité dans une zone partagée : même problème de partage que ci-dessus mais nécessité d’apprendre à créer des autorités sujets en Unimarc
  • utilisation d’une liste d’autorité dans une zone locale : comment faire, est-ce possible de bénéficier de l’auto-complétion quand même…

Un thésaurus spécifique : thesagri

Thesagri est un thésaurus spécifique issu du thésaurus plus généraliste des l’éducation nationale mobis. Nous n’en disposons que dans le format natif des applications documentaires de CDI (format BCDI) plus ou moins à plat. Normalement, c’est un référentiel d’autorité qui gère les formes rejetés.

Un second thésaurus spécifique : agrovoc

Comme Thesagri, c’est à l’origine un référentiel autorité.

les disciplines

Pour le catalogage des mémoires de l’école, la mention de la section/discipline est importante. Toutefois, une gestion des anciens noms serait un plus pour permettre de rassembler les mémoires sur plusieurs années même si le nom du diplôme a changé.

Ce point, fait avec Bordeaux Sciences Agro sera sans doute aussi utile au reste du réseau.

Peut-on revoir ensemble comment faire générer les 863/4/5 et 866/7/8 à partir des données de reception. (documentation en ligne ). Je ne parviens pas à trouver dans nos environnements les règles dont il est ici question.

Bordeaux Sciences Agro pratique le dépouillement d’articles et/ou de mélanges. Nous avons trouvé une documentation sur les notices liées dans Alma pour travailler les notices (doc en ligne) mais toutes les références sont sur le MARC21 et les équivalences ne sont pas strictes dans ce domaine. Peut-on avoir la documentation équivalente pour Unimarc ?

D’autre part, si l’on souhaite faire le lien à un n° de fascicule précis dans une holding comment doit-on procéder ?

La publication de ces notices de dépouillements ne devrait si possible se faire non seulement que dans le Primo de Bordeaux Sciences Agro mais même uniquement pour les usagers authentifiés dans Primo.

Toute la question est dans le titre : aujourd’hui, le suivi budgétaire de la bibliothèque, y compris pour les dépenses autres que documentaires est fait dans Superdoc. Comment utiliser Alma pour faire de même ?

Nous avions deux hypothèses à discuter dans ce domaine :

  • utiliser un nouveau répertoire (DC par exemple) non publié vers Primo pour créer des notices simplifiées des objets acquis
  • détourner des notices Marc, mais les placer dans une collection non-visibles du public

Si Bordeaux Sciences Agro ne fait pas aujourd’hui partie du réseau SUDOC, l’établissement participe néanmoins à 2 autres réseaux pour diffuser et récupérer des notices de dépouillement.

Dans un premier temps, ces données restent gérées dans la base ‘article’ de superdoc et publiés comme source externe avec authentification dans le Primo de Bordeaux Sciences Agro. A terme, le souhait serait de pouvoir intégrer ces sources dans Alma également.

Nous souhaitons cependant garder la souplesse d’affichage controlé des informations issues de ces réseaux et d’autre part, les extractions fournies ne sont pas dans un format d’échange MARC du tout (échantillon à présenter)… Quelles sont les options qui s’offrent à nous ?

Dans l’autre sens, nous devons pouvoir extraire les données également dans le format attendu.