La reliure

Installé dans les sous-sols de la bibliothèque Droit-Lettres, sur le campus de Pessac, l’atelier de reliure propose de restaurer et/ou relier les ouvrages et périodiques contemporains.

L’équipe est composée de Jean-Pascal Bax et Daniel Gourdé forts d’une expérience de 28 ans et 21 ans sur ce type d’activité.

Pour qui ?

L’atelier de reliure prend en charge des opérations pour toutes les bibliothèques du RéBUB. Chaque établissement partenaire dispose d’un volume d’activité annuel calculé sur la base de la capacité de production de l’atelier, au pro-rata de son nombre d’étudiants :

  • Pour l’Université de Bordeaux, le volume est de 2100 documents
  • Pour l’Université Bordeaux Montaigne, le volume est de 690 documents
  • Pour Sciences Po Bordeaux, le volume est de 80 documents
  • Pour Bordeaux Sciences Agro, le volume est de 20 documents
  • Pour Bordeaux INP, le volume est de 100 documents

Ces volumes pourront être ré-évalués chaque année.

Pourquoi ?

L’objectif de la reliure est d’augmenter la stabilité du document et par là-même sa durée de vie : il pourra ainsi résister à un usage intensif.

Comment ?

L’équipe vous accompagnera et vous conseillera dans les choix à faire sur :

le type de reliure

  • la réparation économique consiste à coller des pages : elle est surtout proposée pour la réparation de feuilles volantes.

  • la couture manuelle au cousoir et à la machine à coudre  : c’est la pratique la plus courante pour la restauration d’un document.

 

 

  • la reliure à spirale : elle est plus rare et moins appropriée à la restauration d’un document.

 

le type de toile

  • la toile coton :

  • la toile Buckram :

  • le cuir :

 

le type d’entoilage

Il existe sur ce critère différentes possibilités :

  • la pleine toile :

  • la demi-toile :

  • la demi-reliure à bande ou à coins :

 

le type de dos

  • le dos carré : c’est la pratique la plus courante.

  • le dos rond : elle est plus rare et se pratique sur demande.

 

 

le titrage

La façon dont seront insérés le titre et la cote, est également définie avec l’équipe de l’atelier. Plusieurs possibilités sont proposées :

  • l’original collé : la tranche de titre originale est réutilisée

  • l’imprimé : la tranche de titre est créée de toute pièce

  • la gravure : le titre est gravé à l’or ou en couleur (noir ou blanc étant les plus courantes).

Directement sur le document :

Sur une pièce de titre :

les démarches pour faire appel à l’atelier reliure

  1. prendre contact avec l’atelier pour fournir la liste des documents à restaurer et le calendrier souhaité
  2. remplir le bordereau de demande de reliure et le glisser dans chaque document à restaurer

 

Exemple d’une réalisation : les etapes d’une reliure

 

Pour aller plus loin

Chaque année l’atelier reliure propose 3 journées pour apprendre les techniques de base pour réparer ses propres documents.

Ces stages sont inclus dans le catalogue de formations proposées par Médiaquitaine. Retrouvez les dates sur leur site.

Crédits photos : Fabrice Zambau et le Scoop – Université de Bordeaux